La BallaGroaarrr – dont le nom de baptême fait débat chez les RekinCitrons, puisqu’elle s’appelait originellement la BallaLion, et là mine de rien, l’anecdote entre tirets, c’est juste une façon de te demander ton avis sur la question – a fait des petits today.

Nan, je ne lui ai pas filé à manger après minuit, ni trempé sa folle crinière sous la flotte avant de l’exposer à la lumière du jour…

Je me suis simplement plantée derrière ma machine pour la matinée et bim, v’la la portée !

De quoi faire un peu de stock à l’approche de Noël. Et anticiper la déco. Nan parce que la Ballagroaarrr peut aussi s’accrocher aux branches du sapin. Imagine le truc.

Tu noteras dans la photo qui arrive l’utilisation du Tissu Impossible, celui que t’achètes convaincue de tenir le Graal et que tu n’arrives pas à utiliser pendant deux ans parce que « mouiiiii… mais nan ». Celui dont tu finis par te demander ce que tu as bien pu lui trouver, jusqu’à ce que tu l’imagines en crinière funky et que tu t’autorises un sulfureux « Bingo ! », petite rebelle borderline que tu es derrière ta machine à coudre customisée aux autocollants Petits Filous de tes mômes.

Et puis le dernier né de la bande, celui dont on adore le tissu bio Cloud 9 Zig Zag Feathers Enchanted qu’on utilise un peu partout et à toutes les sauces. Attends de voir les quarante-cinq prochains posts, amigo.

 

En attendant, les Beatles de la savane te groaarrr bien fort. Et moi avec.

Advertisements