Deux mômes qui frôlent les 4 ans, un congé mat’ plein de liberté pendant qu’ils torturent Mamie à trois cents bornes de là, des envies de re-décorer leur piaule, un atelier tout peacefull qui n’attend que toi… tu mélanges tout ça, te rappelles quelques promesses évasives faites sur un coin d’oreiller un soir d’insomnie de ton petit mec, et bim ! Le voici, le voilà, enfin, enfin, ENFIN ! Le Tipi de tes MiniRekins !

TipiRekin7

Un tipi voulu très grand en espace intérieur, histoire d’y caser toute ta marmaille sans que ça ne se marche trop sur les nageoires, mais aussi en hauteur, parce que tu ne te leurres pas une seule seconde : c’est pas à tes zouaves sur-excités que tu vas apprendre à entrer « doucement » et en se baissant dans leur nouveau terrier.

Ici on a donc choisit un tipi à cinq murs, ou cinq panneaux : quatre murs pleins et un mur à ouverture fendue pour la porte d’entrée. Chaque panneau est réalisé en toile de coton, dont l’épaisseur assure un chouette tombé mais t’épargnera aussi d’avoir à doubler l’intérieur de la tente. On te cache pas qu’obsessionnel comme on est, on a bien pensé à doubler quand même, surtout pour « masquer » les raccords couture des panneaux réalisés en patchwork, mais la consommation de tissus aurait alors été énorme, et on a préféré aller à l’économie. Est-ce que les raccords de coutures intérieures des tissus assemblés pour les panneaux en patchwork rendent l’intérieur du Tipi tout pas cool, du coup ? Bah non ! Enfin pas trop. On a limité les dégâts, tu penses bien, avec de jolies coutures anglaises pour assembler chaque bande de tissu. Alors oui, c’est plus long que de simplement surfiler des extrémités de tissus, et c’est aussi plus gourmand en tissu, mais pour un résultat beaucoup beaucoup plus sympa. Pour une petite piqure de rappel sur les coutures anglaises, n’hésite pas à visiter le site de Petit Citron, tu trouveras ton bonheur dans leurs chouettes tuto techniques.

La porte d’entrée, elle, est réalisée en tissu toile façon denim, un poil plus lourd que la toile de coton, ce qui assure à la dite-porte un joli tombé quand elle est refermée. L’ouverture est simplement bordée de biais, tout comme le bord haut des cinq panneaux assemblés.

 

A chaque jonction de panneaux, une goulotte a été créée pour y glisser un tasseau ; cinq tasseaux au total se rejoignant en leur sommet, et maintenus en place par un noeud d’anthologie, sensé être provisoire le temps de couper l’excès de cordage – mais ne nous leurrons pas, ça va probablement rester comme ça pendant une petite décennie…

Ce tipi est issu d’un tuto perso, laaaaaargement inspiré de tous les tutos de tipi qui te tomberont dessus sur Instagram ou Pinterest s’il te prend l’envie folle de taper « Tuto Tipi Couture » dans leurs sataniques moteurs de recherche, mais néanmoins adapté en mesures et en techniques d’assemblage. Rédaction du tutoriel prévu pour la rentrée !

Mais s’il t’est impossible d’attendre jusque là, tu trouveras chez Laisse Luciefer un (toujours) très chouette et accessible tutoriel de tipi version quatre panneaux, ainsi qu’une version cinq panneaux chez Vintage Addict by Elo.

Côté esthétique, la toile regorge de modèles complètement fous qui vont te rendre dingue à l’idée de choisir ; petit florilège chez Mon Petit Nuage.

Ugh, Gringo !

Publicités